Surdité et langue des signes

 

 

« La surdité est-elle passible d’une analyse, d’un examen objectif, d’un discours savant, d’un discours scientifique ou n’est-elle appréhendable que sous le mode du théâtre, du récit ou du vécu ?… Peut-être est-ce aussi d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est si difficile de parler de surdité et qu’aussi rapidement ce soit sur les façons d’en venir à bout qu’on se précipite. »

Bernard Mottez, 1994, L’expérience de la surdité, document annexe pour le séminaire interne du CEMS du 3 février 1994, inédit.

Ce site regroupe des articles, des conférences et des documents que j’ai pu présenter depuis 1981 sur la surdité et la surdicécité et qui retracent mon parcours entre vie militante et vie professionnelle aux côtés de la communauté sourde. J’ai pensé publier ces documents parce qu’ils me paraissaient fournir quelques repères sur l’évolution du mode de vie des sourds et sourdaveugles et des relations entre sourds et entendants depuis le dernier quart du 20e siècle. À travers cette contribution, j’espère ne pas m’être écarté de l’esprit de cette remarque de Bernard Mottez qui résume si bien son approche de la question et que j’ai toujours souhaité faire mienne : donner la primauté à la relation plutôt qu’à la chose.

Alexis Karacostas